Les auteurs

 

Journaliste, Jordane Bertrand est l'auteur d'ouvrages consacrés au Rwanda, Rwanda, le piège de l'histoire et au Mozambique Maputo, voyage au Mozambique. Elle a également travaillé au département Afrique de Canal France International (CFI) et pour les Nations Unies en République démocratique du Congo. En 2016, elle a faite paraitre Cette petite île s’appelle Mozambique aux éditions Transboréal.

Colin Grant

Ecrivain

 

Le nègre au chapeau

Colin Grant est journaliste et producteur à la BBC Science Unit. Il a débuté sa carrière à la radio en 1989 comme rédacteur et producteur de programmes culturels pour la BBC. Il est également auteur de plusieurs pièces de théâtre dont The Clinic qui brosse le portrait des photojournalistes Tim Page et Don McCullin. Sa biographie de Marcus Garvey, Negro with a hat, a été publiée pour la première fois en 2008.

Turenne Myrtho Cangé

Traducteur

 

Carter G. WOODSON

La mauvaise éducation du Nègre

 

Turenne Myrtho Cangé partage son temps entre son métier de professeur d'anglais et l'exploration de multiples territoires d'expression identitaire, notamment dans les domaines de la peinture, de la photographie et de l'écriture.

Docteure en anthropologie-ethnologie, Anaïs Favre est spécialiste des thématiques liées au métissage et à l'interculturalité. Ses recherches portent sur les migrations, notamment des populations antillaises en France et en Grande-Bretagne.

Willy Bissainte

Ecrivain

 

L'école de la patience,

ma Route du Rhum

 

Willy Bissainte se lance un défi pour ses quarante ans : participer à la Route du Rhum 2010. Passionné de voile et amoureux de sa Guadeloupe natale, il aime partager sa passion et ses aventures.

Giulia Bonacci

Coauteur

 

 

NEGUS CHRIST

Histoires du mouvement rastafari

Giulia Bonacci est historienne, chargée de recherche à l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et actuellement en poste à l’Université Nice Sophia Antipolis. Son livre sur l’histoire du retour des Caraïbes à l’Éthiopie a été publié en français en 2010 (L’Harmattan), et sa traduction en anglais a été publiée en 2015 à Kingston en Jamaïque par The University of The West Indies Press : Exodus! Heirs and Pioneers, Rastafari Return to Ethiopia. Une traduction en amharique est en cours. Ses travaux à la croisée des Caraïbes et de l’Afrique portent sur l’esclavage, le nationalisme noir, et le panafricanisme au 19e et 20e siècles. Elle publie régulièrement ses recherches dans des journaux scientifiques ainsi que dans la presse culturelle, en français et en anglais.

 
 
 
 

Docteur en cinéma, auteur, journaliste, réalisateur, enseignant en audiovisuel et mordu de boxe, Régis Dubois oriente régulièrement son travail vers la culture afro-américaine une autre de ses passions. Il a notamment écrit pour CinémActionTéléramaLe Monde DiplomatiqueBrazil ou Tausend Augen et a publié, entre autres, Le Cinéma des Noirs américains (Le Cerf-Corlet 2005), Une Histoire politique du cinéma (Sulliver, 2007), Hollywood, cinéma et idéologie (Sulliver, 2008), Les Noirs dans le cinéma français (LettMotif, 2016) et Drive-in & Grindhouse cinéma 50’s-60’s (Imho, 2017).

 

Florence Guichon

Traductrice

 

Malcolm X

Le vote ou la révolte

Diplômée en Lettres étrangères appliquées, Florence Guichon entretient avec la traduction et les territoires de l’écrit une relation intense, faite d’explorations spontanées, inattendues, propices à la découverte et  à la transmission. Avec Le vote ou la révolte, elle signe sa première traduction.

Robert A. Hill

Coauteur

 

 

NEGUS CHRIST

Histoires du mouvement rastafari

 

Robert A. Hill, Jamaïcain, est professeur et chercheur en histoire à l'Université de Californie, Los Angeles (UCLA) et membre émérite de l'Institut d'Études économiques et sociales Sir Arthur Lewis (SALISES), à l'Université des West Indies de Mona en Jamaïque. Rédacteur en chef de l'édition multivolume The Marcus Garvey & Universal Negro Improvement Association Papers, il a édité plusieurs ouvrages historiques tels que Marcus Garvey, The Black Man, Cyril V. Briggs, The Crusader, George P. Schuyler, Black Empire et Ethiopian Stories, et a publié des essais sur Leonard P. Howell, J. Albert Thorne, W.E.B. DuBois, Alfred Charles Sam ou Marcus Garvey.

Il prépare actuellement la publication de The Ras Tafari Bible : JAH Version et de Rastas : A History of the African Repatriation Movement in Jamaica. Il travaille également sur une biographie du révérend Claudius V. Henry. Le professeur Hill est le récipiendaire de la Médaille d'or Musgrave pour sa contribution à l'Histoire.

Perrine Goyau

Photographe

 

OBJECTIF SOUND

To Jamaica to the UK

Perrine Goyau écume depuis 2005 les dancehalls européens, et capture l’essence de ces soirées éphémères, au côté de leurs protagonistes, addict du vinyle et de grosses basses. Entre portraits et témoignages, son premier ouvrage, Objectif Sound, nous emmène à la rencontre des Sound System anglais.

 
 
 

Jakes Homiak

Coauteur

 

 

NEGUS CHRIST

Histoires du mouvement rastafari

 

Jakes Homiak (John P. Homiak) est anthropologue culturel. Il a commencé ses recherches sur le mouvement Rastafari en Jamaïque en 1980. Depuis lors, il n’a cessé de travailler au sein des communautés Rastafari en Afrique du Sud, en Éthiopie, au Panama, aux États-Unis ainsi que dans les Caraïbes de l’Est. Ces relations étroites nouées avec les membres du mouvement Rastafari l’ont amené à organiser la venue de plusieurs délégations de patriarches Rastas aux Etats-Unis à la fin des années 80 et au début des années 90. Jakes Homiak a fondé avec sa partenaire de recherche, l’ethnologue Carole D. Yawney, le fonds d’archives IRAP : International Rastafari Archival Project. En 2004, assistés par un comité de conseillers rastas, Jakes et Carole ont jeté les bases d’un projet d’exposition internationale consacrée au mouvement rastafari. L’exposition "Discovering Rastafari ! " a été inaugurée le 2 novembre 2007 au Muséum d'Histoire Naturelle de Washington, administré par la Smithsonian Institution. Il est par ailleurs l’auteur du livre Rastafari, de la révélation à la Révolution, coécrit avec Boris Lutanie(Éditions Joffrain-Garin, 2012).

 
 

Bill Howell

Auteur

 

PINNACLE Le paradis perdu des Rastas

 

Bill Howell est le fils de Leonard Percival Howell, le fondateur du Pinnacle, creuset du mouvement rasta, le lieu où s'élabora la philosophie et le mode de vie qui allaient inspirer le reggae. Il est né et a grandi aux côtés de cet homme extraordinaire qui avait parcouru le monde et côtoyé les penseurs noirs de Harlem.

Bill Howell signe un témoignage unique des premières années du mouvement rasta. 

 

Serg Mokanda

Auteur

 

Un noir en colère

 

Serg Mokanda dirige actuellement l’association Afro’Events qui œuvre pour la promotion de la diversité culturelle africaine. Il se définit lui-même comme un "militant culturel". Il est également poète et auteur-compositeur.

Boris Lutanie

Coauteur

 

 

NEGUS CHRIST

Histoires du mouvement rastafari

 

Boris Lutanie est professeur de lettres-histoire. Depuis 1999, il collabore à la presse musicale (Watch Dis, Radikal, Ragga, Reggae Vibes magazine) dans laquelle il a publié de nombreux articles consacrés à l’histoire et à la culture du mouvement Rastafari. Il est par ailleurs l’auteur de trois livres sur le sujet : Introduction au Mouvement Rastafari (Chat Noir Éditeur, 1999 rééd. L’Esprit Frappeur  2000), Jah Rastafari - Abécédaire du mouvement Rasta (Chat Noir Éditeur, 2002)  et Rastafari, de la révélation à la révolution, coécrit avec l’anthropologue Jakes Homiak (Éditions Joffrain-Garin, 2012). Boris Lutanie est également l’auteur de Vrilles (aphorismes accompagnés de fragments picturaux du plasticien Pascal Mahdi) publié en 2005 au Chat Noir Editeur.

 

Hélène Lee

Auteur et traductrice

 

 

PINNACLE Le paradis perdu des Rastas

 

Hélène Lee, journaliste, écrivain et documentariste,  est l’auteur du livre Le Premier Rasta (Flammarion 1999) et du documentaire éponyme (Kidam, 2011) qui ont fait découvrir au monde l'histoire de Leonard Howell et du Pinnacle. Elle a également traduit le livre de Colin Grant Le Nègre au chapeau, une biographie passionnante de Marcus Garvey, paru en 2012. On lui doit aussi Voir Trench Town et mourir, les années Bob Marley  (Flammarion 2004). Au côté de Bill Howell, elle signe  avec PINNACLE un témoignage unique des premières années du mouvement rasta. 

 

Thomas Santos

Traducteur

 

Maître PASTHINA

Capoeira Angola

 

Initié à la Capoeira Angola lors d'un séjour en Brésil, au milieu des années 90, Thomas Santos n'a depuis jamais cessé d'approfondir sa connaissance et sa pratique de cet art, qu'il enseigne désormais à Paris.

 
  • Wix Facebook page

Afromundi - Maison d'édition de ROOTSBLOGREGGAE  

Artwork & conception : Afromundi - Tous droits réservés - 2019